Skip to main content

Mis à jour le

> Mural Studio est spécialisé dans la conception et la réalisation de fresques murales uniques. En intérieur ou en extérieur, sur des façades géantes, sur toile ou des panneaux de PVC, nous créons des scènes réalistes dans des univers oniriques.

En quoi consiste notre métier ? Sommes-nous des muralistes, des fresquistes, des graffeurs professionnels, des artistes peintres ou des street artistes ?

Avant de répondre à ces questions, nous vous proposons de revenir sur la définition d’une fresque murale au fil du temps, sur ses origines et son évolution en lien avec l’émergence du mouvement street art.

Fresque murale : définition

fresque : n. f. venant de l’italien fresco, signifie frais.

Une fresque ou peinture murale est une œuvre d’art peinte sur une surface permanente, de type mur, plafond, sol. Elle peut être réalisée à l’aide de différents outils : peintures solvantées ou non, bombes de peinture aérosols, pigments de couleur détrempés à l’eau, etc.
Elle peut aussi être exécutée selon différents styles : réaliste, abstrait, naïf, cartoon, à plat, en trompe-l’œil, etc.

En creusant plus en arrière dans le temps, on découvre que la fresque tient son nom de l’italien fresco, qui veut dire “frais“. Il s’agissait d’une technique de peinture murale réalisée sur un enduit à la chaux avant qu’il ne sèche, “dans le frais“ donc.

Les origines

Les fresques les plus anciennes connues à ce jour datent d’il y a plus de 45 000 ans. Elles se trouvent en Indonésie, et ressemblent à celles de Lascaux (réalisées il y a 18 000 ans). Réalisées à l’aide de pigments naturels, elles représentent des animaux ou des silhouettes de mains.

Au cours du néolithique (de 9000 avant J-C à 3000 avant J-C), les fresques sont réalisées sur un enduit blanc sec. Le mur est recouvert de gypse, et l’artiste exécute son œuvre lorsque celui-ci a séché.

En 2500 avant J-C, les premiers fours à chaux apparaissent en Mésopotamie et en Egypte. Ils permettent de transformer la pierre calcaire en chaux liquide. Cette dernière est appliquée sur les façades intérieures ou extérieures des bâtiments. L’artiste réalise la fresque sur la chaux encore fraiche. C’est la technique de la peinture a fresco.

Cette technique se répand rapidement en Crète, en Grèce, en Asie et dans l’empire Romain.

Les fresques de Pompéi, dont les plus anciennes datent du 3ème siècle avant J-C, ont été réalisées avec cette technique. Ce qui montre sa remarquable pérennité.

Fresques de Pompéi (détail) – © photo : Yann Forget

En Amérique du Sud, la période précolombienne (du 9ème siècle avant J-C au 16ème siècle) est elle aussi riche en fresques murales. Celles réalisées à partir du 8<sup>ème</sup> siècle sont exécutées selon la même technique a fresco.

La technique de la peinture murale a fresco sera largement répandue et la plus utilisée jusqu’au 16 ème siècle. On peut d’ailleurs citer les fresques italiennes de Michel-Ange ou de Giotto comme exemples de cet âge d’or de la fresque.
Mais de nouvelles techniques apparaissent au cours de la Renaissance, notamment la peinture à l’huile. Son éclat et son modelage vont la populariser et entrainer le déclin de la peinture a fresco.

“La création d’Adam“ (détail) de Michel-Ange – vers 1511 / © Wikipedia

Les peintures murales vont alors être délaissées pendant deux siècles. Elles reviendront peu à peu sous une forme moins artistique : la publicité murale (appelée aussi mur réclame).

Ce procédé commercial apparait dans la première moitié du 19ème siècle. En France, les premières voient le jour autour de 1840, et resteront très répandues jusqu’en 1950.

Exemple de publicité peinte pour Philips.

En parallèle, les fresques murales artistiques seront remises au goût du jour sous l’impulsion d’artistes tels que Diego Rivera. Mexicain et peintre sur toile, il réalise sa première fresque murale en 1921 à Mexico, inspiré par les peintures murales précolombiennes.

Il en fera jusqu’en 1957, principalement au Mexique et aux États-Unis. Ses œuvres sont marquées par son engagement social et politique dans le mouvement communiste.

Diego Rivera “The making of a Fresco“ – 1931 / © Joaquin Martinez

Diego Rivera “L’épopée du peuple Mexicain“ (détail) – 1929 / © Wikipedia

Comme nous l’avons vu dans l’article sur l’histoire du street art, les avancées chimiques et technologiques participent à la naissance d’un mouvement d’art urbain dans la seconde moitié du 20ème siècle. Les graffeurs new-yorkais réalisent dès les années 1970 de véritables fresques sur les murs et les métros de la ville. Cette pratique illégale et dangereuse se propage rapidement sur tous les continents, et donne naissance à des artistes connus et reconnus.

Ils participent à populariser et à faire reconnaitre l’art urbain comme une pratique véritablement artistique. Les fresques murales légales, commandées et payées se répandent dans les villes du monde entier dès les années 1990.

Les êtres humains réalisent des peintures murales depuis plus de 45 000 ans. Les techniques et méthodes ont évolué au fil des siècles, tout comme les représentations visuelles.

Témoignages du quotidien, elles ont illustré les grandes périodes de nos civilisations. Les fresques murales relèvent aujourd’hui du mouvement street art et sont exécutées sur des supports et avec des outils très variés.

Techniques et supports actuels

Les artistes muralistes ont aujourd’hui à leur disposition tout un panel d’outils et de moyens pour réaliser leurs œuvres sur les murs, sols et plafonds des bâtiments, en intérieur comme en extérieur.

> La bombe de peinture aérosol, adoptée par les graffeurs dès les années 1970, reste très utilisée. Les fabricants l’ont faite évoluer pour répondre aux besoins des artistes. Diminution et contrôle de la pression, vaste palette de couleurs, buses de différentes tailles ou peinture à base d’eau constituent des innovations qui favorisent son utilisation et qui en font un outil précis permettant de multiples effets.

> L’évolution des peintures elles-mêmes offre également de plus larges possibilités aux muralistes : avec ou sans solvant, elles résistent mieux à l’érosion et disposent d’une durabilité de 10 à 20 ans. Elles s’appliquent au rouleau, au pinceau brosse, au pistolet à peinture ou à l’aide d’un système d’air compressé qui permet de recouvrir rapidement de grandes surfaces.
Des vernis ont d’ailleurs fait leur apparition, protégeant les fresques murales de l’érosion et prolongeant leurs durées de vie.

> Les systèmes d’élévation se sont eux aussi améliorés pour donner aux artistes une plus grande facilité de travail et rendant accessibles une plus grande variété de façades, de murs et de plafonds. Les nacelles élévatrices, en ciseaux ou à bras, sont largement préférées aux échafaudages, longs à installer et à désinstaller, fastidieux à utiliser.

> Les supports aussi sont de meilleurs qualités. Les bétons bruts et enduits de finition actuels sont quasiment prêts à peindre. La technique d’enduit à la chaux n’a plus lieu d’être, une ou deux sous-couches de peinture suffisent pour la majorité des fresques murales.

Les évolutions technologiques et chimiques, associées à l’amélioration des matériaux, ont permis de rendre plus facile et accessible la réalisation de fresques murales. Les artistes expriment alors leur pleine créativité sur et dans les bâtiments de la planète.

Comment faire une fresque murale ?

Si vous avez raté les articles précédents et que vous vous demandez comment procéder pour faire une peinture murale, nous vous invitons à lire l’article consacré à notre méthode de réalisation d’une fresque murale !

Exemple de fresques actuelles

Depuis plusieurs années, des artistes et street-artistes se sont spécialisés dans la fresque murale. C’est le cas des frères brésiliens Os Gemeos, ou encore de l’artiste Tristan Eaton.

L’artiste allemande Mad C est célèbre pour ses peintures murales abstraites, aux couleurs vives et aux formats démesurés.

Nous pouvons également citer Royyal Dog ou Jeks pour leurs portraits hyperréalistes.

Fresque des Os Gemeos – 2013 / © Os Gemeos

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

    (total 15 Mo max.)
    Vérifiez vos messages indésirables dans les jours qui suivent votre demande !