Skip to main content

> Mural Studio conçoit et réalise des anamorphoses réalistes sur tout type de supports (façades, sols, plafonds, surfaces en verre, éléments suspendus, etc.). Avec cette technique, le spectateur doit se situer à un emplacement précis pour percevoir et comprendre le visuel. L’effet est saisissant, il suscite toujours l’intérêt et l’interaction des observateurs, et il valorise les environnements dans lesquels il se trouve.

Comment faire une anamorphose ? On vous dit tout sur notre manière de travailler cette technique !

Introduction

L’anamorphose est une technique picturale qui consiste à réaliser une œuvre (peinte ou non) qui ne sera visible qu’à partir d’un point de vue précis. Les autres angles de vue ne donnent qu’une image déformée. Le spectateur interagit donc physiquement avec l’œuvre pour la visualiser.

Pour en savoir plus sur la définition, l’histoire et les exemples de supports, lisez notre article sur le sujet !

Comment faire une anamorphose

Comme pour la réalisation d’une fresque murale, la conception d’une anamorphose demande une préparation minutieuse, de l’imagination et des compétences techniques solides.

Les variétés de techniques étant multiples, nous prendrons ici l’exemple d’une anamorphose street art sur une façade de bâtiment. Nous avons réalisé cette œuvre intitulée “Le Combattant“ lors du festival Points de Vue à Bayonne, en 2019.

Trouver l’emplacement

La première étape consiste à appréhender les volumes à disposition et de trouver l’endroit parfait pour réaliser son œuvre. D’après de multiples photos, nous avons déterminé les angles de vues les plus pertinents. Nous prenons en considération les possibilités créatives qu’offrent le support. Mais nous tenons compte également du sens de passage des piétons, afin que l’œuvre se trouve sur un trajet fréquenté.

Une fois le choix fait, nous pouvons définir le point de vision de l’anamorphose. C’est de cet endroit précis que l’effet trompe-l’œil fonctionnera.

Bâtiment brut – 2019 / © Mural Studio

Concevoir le projet

La seconde étape consiste à concevoir le projet du visuel à peindre. C’est là que la créativité artistique s’exprime pleinement. Les technologies actuelles permettent de le faire sur une application de conception graphique, et de concevoir un photomontage du visuel en place dans son élément.

Nous avons choisi de jouer avec les volumes des différentes façades du bâtiment, afin de créer plusieurs ouvertures. Celles-ci s’intègrent aux murs et donnent l’impression que l’on voit à travers un fond marin.

L’élément principal, un poisson combattant, semble sortir du cadre et ajoute un effet de perspective supplémentaire. Ce dernier s’enroule autour de l’angle central et accentue la disparition du volume. De plus, le fait qu’il soit hors de l’eau ajoute un côté onirique à l’ensemble. On ne sait plus si on observe un aquarium ou un poisson qui flotte dans les airs !

“Le Combattant“ (projet avec photomontage) – 2019 / © Mural Studio

Préparer le support et réaliser le tracé

L’image peut ensuite être projetée sur le support qui accueillera l’œuvre. Durant cette projection, nous traçons les traits de construction principaux.

Comme sur une toile, l’esquisse pose les fondations de ce que sera la réalisation finale.

Le support en béton brut doit être préparé avec une sous-couche d’accroche spécifique. Cette étape est nécessaire pour que la peinture tienne bien dans le temps, et que les couleurs soient vives.

“Le Combattant“ (réalisation en cours) – 2019 / © Mural Studio

Réaliser la peinture

Reste alors la partie la plus complexe, celle où s’exprime l’expertise et les compétences de l’artiste : donner vie à l’anamorphose !

Il faut respecter les teintes, les dégradés, les ombres et les lumières. Et cela en prenant en compte les changements de plans et les volumes des murs. Un travail minutieux mais nécessaire pour obtenir le rendu souhaité.

Même si l’anamorphose fait 9 m. de haut dans ce cas, la précision se joue au centimètre près pour que l’effet fonctionne parfaitement.

“Le Combattant“ (réalisation en cours) – 2019 / © Mural Studio

L’anamorphose terminée

La photo finale

Pour vérifier que la composition s’accorde parfaitement aux volumes, la photo est un outil précieux ! L’œuvre se retrouve sur un plan en 2 dimensions et nous pouvons scruter toutes les jonctions des différents plans.

> Une fois que nous sommes satisfaits du résultat, nous pouvons réaliser la séance photo finale. Une fois de plus, notre partenaire Cédric d’Aerodrone Alpes a réalisé ces superbes clichés, ainsi que les images qui nous ont permis de réaliser une vidéo making-of.

La vidéo

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

    (total 15 Mo max.)
    Vérifiez vos messages indésirables dans les jours qui suivent votre demande !